Le BIM, L’IFC, le PTNB, le BIMétré : que se cache-t-il derrière ces termes ?

En France, depuis plusieurs années, des conventions d’engagement volontaire ont été mise en place suite au Grenelle de l’environnement pour instaurer une démarche de développement durable.
Dans la filière du bâtiment et des travaux publics cela se concrétise par la mise en place du Plan de Transition Numérique dans le Bâtiment (PTNB) avec le BIM.

Lorsque l’on parle du BIM (Building Information Model), il faut y voir une méthode de travail impliquant toutes les parties prenantes d’un projet de construction, dans le but de collaborer et de travailler sur un document unique.

Le BIM a impacté dans un premier temps les logiciels de CAO/DAO, de calculs de structure, de simulation thermique et acoustique, etc… qui impose de respecter le format IFC (Industry Foundation Classes), qui est un format international commun à l’ensemble des logiciels de la construction. Cette norme IFC a permis de structurer et d’harmoniser une maquette numérique sous forme de fichier numérique, centralisant toutes les informations techniques de l’ouvrage dans le but de travailler sur un document de référence.

Le BIM évolue et porte son attention sur les logiciels de métré avec la notion de BIMétré. C’est tout simplement la mise en place d’un format d’échange entre les logiciels de métré et les logiciels de devis/gestion de chantier, par la création d’une passerelle entre ces deux outils. L’objectif consiste à reprendre les données du logiciel de métré dans le logiciel de devis/gestion de chantier, pour avoir le quantitatif fini et créer en amont les bases d’ouvrages dans les logiciels de métré.

Aujourd’hui, notre ERP Naviwest dédié aux entreprises du BTP s’inscrit dans cette démarche BIM. En tant que partenaire de vos projets informatiques, le Groupe ADINFO souhaite accompagner la filière du BTP dans cette transition numérique.

Vous l’aurez compris, le BIM est progressif et engage les entreprises du BTP dans un virage technologique pour servir le développement durable. Il fédère autour d’une cause commune et invite à plus de collaboration, plus de transparence et plus de modernité. Chaque entreprise le vit à son rythme et bénéficie d’avantages certains: moins de ressaisie, moins d’erreurs de conception, moins de litige, réduction des délais de réalisation, la maîtrise des coûts de construction…

Vous souhaitez en savoir plus : http://www.ffbim.fr/